• La fabrication du consentement par "Chomsky et Herman" Je viens de terminer, à nouveau, la lecture de "La Fabrication du Consentement, de la Propagande médiatique en démocratie" par "Chomsky et Herman" et je réalise aujourd'hui qu'un fait récent illustre parfaitement leur démonstration.

    En effet, par deux fois en quelques jours, je vois circuler dans la presse un titre qui, en substance, dit : "La Finlande veux en finir avec le travail". La première fois c'était par le biais de FranceTVinfo et la seconde c'était par le truchement éclairé de Libération (merveilleuse feuille de choux que celle-là). 

    Mais pourquoi ce titre : parce qu’il existe une petite phrase de huit mots dans un document récemment publié par le gouvernement finlandais (Il y a quelques semaines tout de même, mais il faut bien deux mois à nos limiers journaleux pour flairer la piste). Aussi parce que cette information est relayée par un "think tank" au nom évocateur : BIEN (Basic Income Earth Network).

    Et c’est la porte ouverte aux fantasmes ; on croirait que nos gratte-papiers sont des ados à peine pubères découvrant un con. Mais quels fantasmes me direz-vous ? D’abord on apprend par FranceTVinfo que la Finlande est un pays riche en pétrole et que, du coup, ce petit État peut se permettre une telle folie ; ceci a depuis été corrigé (merci aux internautes) mais n'a aucunement perturbé le raisonnement de notre vertueux journaliste. Il n’y a pas de pétrole en Finlande ; il n’y a même pas de gaz de schiste ! Ensuite, nous apprenons que le montant de ce Basic Incom (c’est son nom technique) devrait avoisiner les 1000€. J’ai eu beau lire le document finlandais je n’ai trouvé nulle trace de cette somme. En revanche, peut-être va-t-on retrouver une telle affirmation sur le site de BIEN ; je n'en suis pas convaincu et je crois même avoir lu l'inverse. Alors ? D'où sort cette valorisation ? Mystère ! Enfin (ou plutôt pour débuter) nous découvrons que la Finlande veut en finir avec le travail ! Mon anglais est peut-être un peu rouillé mais à la lecture des lignes finlandaises, j’ai plutôt eu l’impression que c’était l’inverse ; un point de détail sans doute.

    Mais quel rapport avec le livre dont j'ai parlé au début ? C'est simple, en regardant évoluer cette rumeur journalistique, je ne peux m'empêcher de penser aux propos tenus par les auteurs de "Fabrication du Consentement, de la Propagande médiatique en démocratie". Est-ce inquiétant ? Je le crois. Est-ce que ça devrait vous intéresser ? Je pense que oui car réaliser l'ampleur de l'escroquerie (Le Basic Income en Finlande mais bien d'autres informations ailleurs) pourrait changer votre vision d'une information que beaucoup imaginent impartiale et plus ou moins fiable.

    La fabrication du consentement par "Chomsky et Herman" Quoi qu'il en soit, je conseil la lecture de ce livre mais, si vous le pouvez, lisez sa version américaine (C'est plus fun). Je suis très content qu'Agone ait édité le livre dans la langue de Voltaire (qui est surtout la nôtre, soit dit en passant) mais je me demande encore comment un éditeur français à pu passer d'un ouvrage original, somme toute plaisant à lire, à un pavé indigeste ? Vous ne me croyez pas ? Constatez par vous même, voici la couverture du livre tel que publié en 1988 aux USA.

    J'ajouterai à cet article une position politique. Est-ce que l'instauration d'un Basic Income serait une bonne chose, un progrès ? Je ne le crois pas et j'estime que ce serait un pas de plus vers le retour en esclavage des peuples d'Occident. Le contrôle des opinions par les médias est déjà une belle réussite. Mais si, en plus, les gouvernements contrôlent la capacité des gens à se nourrir, et c'est de plus en plus le cas, alors les carottes seront cuites. Un Basic Income n'est qu'une version douce du principe établit par Staline et qui faisait de la famine une arme. Jack London, en son temps l'avait très bien dit et en avait fait le titre d'un texte polémiste : "Qui nourrit un homme est son maître" (à lire aussi).

    Auteurs : Noam Chomsky et Edward Herman

    Titre : La Fabrication du Consentement, de la Propagande médiatique en démocratie

    Genre : essai politique

    Editeur : Agone

    Prix : 28,40€

    EAN : 9782748900729

    Pin It

    votre commentaire
  • La librairie indépendante ; le livre autrement !Je viens de tomber sur un article intéressant d'ActuaLitté. Je ne le reproduirai pas ici (cliquez sur ce lien pour en savoir plus) mais en résumé, si j'ai bien compris, cet article reprend les propos d'Ursula K. Le Guin qui dit que les politiques commerciales liées aux "Best-sellers" appauvrissent la richesse littéraire. Elle fait par ailleurs un parallèle avec Amazon.

    Je suis totalement d'accord avec ce propos mais, en France, je blâmerai toute la chaîne du livre ; Amazon n'est pas seul responsable et des pratiques similaires se retrouvent dans toute la Grande Distribution, dans bien trop de librairies et elles sont favorisées par les gros éditeurs (Et je dis bien "Gros", pas "Grands"). La littérature se réduit trop souvent aux Best-sellers, dont les médias font la promotion ; il est d'ailleurs triste de constater qu'une grande œuvre littéraire fait rarement un succès de librairie.

    J'ajouterai que la librairie Ratatosk vient de supprimer tout recours aux offices (expéditions automatiques des nouveautés). Pourquoi ?

    J'ai essayé pendant trois mois, ça à plombé ma trésorerie, et j'en ai eu vite marre de ne voir arriver que Musso, Gavalda, Daniel Steel... et tous les "Peoples". Je n'ai rien contre eux mais je préfère vous les proposer en poche (7-8€) qu'en livres-tour (20 à 25€) et j'ai vite regretté de voir arriver trop rarement, parmi ces nouveautés, d'autres titres pourtant intéressants.

    Si vous souhaitez le dernier Musso, je vous le commanderai avec plaisir ; c'est une lecture agréable.

    Si vous le voulez pour le lendemain, aucun problème ; les supermarchés du canton de Fayence en ont chacun une palette... et c'est pareil dans tout l'hexagone. Faites le tour et vous constaterez qu'on se croirait dans la pub de Leclerc pour "qui est le moins cher.com" sauf qu'avec le livre tout le monde est au même prix.

    Si vous passez mon pas de porte et prenez le temps de me dire ce que vous aimez, je devrais pouvoir vous aider. Je peux même vous trouver un livre épuisé si c'est possible.

    Je trouve, pour ma part, que toute lecture est bénéfique mais il est souhaitable que celle-ci s'accompagne d'une vraie curiosité. Quant aux libraires, ils ont une véritable carte à jouer à condition de connaître un petit peu leur fond. Nous ne pouvons nous contenter d'être des revendeurs de papier. Je suis peut-être un peu naïf mais mon libraire idéal est celui de l'histoire sans fin ; je le souhaite juste un peu plus agréable.

    Bonnes lectures

     

    Crédit photo :

    By Gorthian (Own work) [CC BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], via Wikimedia Commons

    Pin It

    votre commentaire
  • 23 mai 2015, Salon du livre jeunesse à Callian23 mai 2015, la mairie de Callian, la Médiathèque, les associations de parents d’élèves et la librairie Ratatosk vous invitent à la seconde édition de son Salon du livre jeunesse.

    Pour cette seconde édition, Nous privilégions toujours la convivialité et se seront douze artistes qui auront le plaisir d’accueillir grands et petits :
    7 auteurs vous présenteront et parleront de leurs livres,
    3 illustrateurs vous enchanteront de leurs dessins,
    1 relieuse fera la démonstration de son art,
    1 illustrateur-éditeur présentera ses collections.

    La veille ces artistes seront intervenus dans les écoles où ils auront présenté leurs dessins, leurs livres et leurs métiers aux enfants. Ces rencontres entre les enfants et les auteurs auront, bien sûr, concerné la commune de Callian mais aussi celles de Montauroux et Tourrettes.

    Venez nombreux, place Goerg, découvrir les univers

     de la BD, du conte et du livre jeunesse.

    Horaire du Salon : 10h-18h

    à Callian avec    

    Valéria J. Campanile                      Les trois graines d'or  (Livre à colorier)
    éditions Pixy'graph (Laurent Cabiac)     Léon & Goridou (Livres illustrés)
    Isabelle Gimenez                                                                Relieuse d’art
    Marthi & Prou                                                                Léon Mallet (BD)
    Patrice Menettrier                     Le maître des tableaux (Roman jeunesse)
    Brigitte Audubert           
    Joséphine la petite sardine (Livre à colorier) Laurence Belhomme  Les aventures d'Abigaëlle Stern (Romans jeunesses)
    Magalie Sobczak              Boules de neige au clair de lune (Contes illustré)
    Marie Tibi & Cilia         Molok, le voleur de couleurs (Livre illustré bilingue)
    Aurélie Cayeux                                 Un ami dans la savane (Livre illustré)

    23 mai 2015, Salon du livre jeunesse à Callian

    Pin It

    votre commentaire
  • Monsieur de Closets fait mouche !Ce n'est pas tous les jours que je suis séduit comme cela par un livre, et encore moins par un essai politique. La France à quitte ou double de François de Closets est, de mon point de vue, une vraie réussite littéraire.

    L'auteur n'y va pas avec le dos de la cuillère mais le propos est magnifiquement argumenté et surtout il est clair et... à la portée de tous. François de Closets ne se contente pas de moraliser, il écrit en accord avec les principes qu'il défend. Il appelle à poser les problèmes, il les pose sans faux-semblants. Il invite à regarder la vérité en face et c'est ce qu'il fait. Il risque peut-être de déplaire aux "bien-pensants bon-teints" mais devrait séduire tout lecteur avide d'un vrai débat démocratique.

    De plus, ce livre est très bien écrit, dans un français qui devient rare et il évite le piège d'une écriture édulcorée comme tendent à nous le servir bien des écrivains de grande distribution qui, quoi que distrayants, manquent de plus en plus d'envergure.

    François de Closets ne lésine pas sur la critique et celle-ci n'est jamais anonyme pas plus qu'elle n'est diffamatoire. BHL n'en sort pas indemne, Eric Zemmour y est critiqué avec intelligence et nos politiciens sont mis en face de leurs inconsistances, actuelles et historiques. Quand une problématique est posée, il ne reste plus au lecteur qu'à suivre la référence s'il souhaite constater l'à propos de la critique. Ce livre est un véritable appel à un débat d'idée qui est absent de la scène politique française depuis trente ans.

    Pour ma part, à la veille d'une élection, j'aimerai que ce livre soit entre toutes les mains. Alors abandonnez, le dernier Musso qui vient d'arriver dans les bacs, vous y reviendrez plus tard pendant vos vacances, et saisissez vous de La France à quitte ou double. La lecture en est passionnante et même palpitante. Qui plus est, et ce point ne gâche rien, François de Closets a de la considération pour le lecteur que vous êtes et que je suis. Il évoque à plusieurs reprises l'intelligence des français et ce livre est une bouffée d'oxygène dans la période morose que nous traversons.

    Je me permets quand même une petite critique, je trouve dommage l'ajout du prologue intitulé "La lesson du peuple". Celui-ci fut ajouté (Je résume l'auteur) à cause d'un hasard du calendrier. En effet, monsieur de Closets explique que le manuscrit fut remis deux jours avant les attentats qui, perpétrés en janvier 2015, ont endeuillé le pays. Les événements ont donc justifié cette ajout mais celui-ci, tout en étant un bel hommage, n'apporte pas grand chose à l'œuvre elle-même.

    Il est évident que monsieur de Closets, n'a que faire de l'approbation d'un obscur libraire de province mais qu'importe. Bravo, beau livre !

    Le livre est bien sûr disponible à la Librairie Ratatosk.

    Auteur : François de Closets

    Titre : La France à quitte ou double

    Genre : essai politique

    Editeur : Fayard

    Prix : 20,90€

    EAN : 9782213686509

    Pin It

    votre commentaire
  • Modification des horaires de la librairieBon, vous l'aurez compris, la librairie est un éternel chantier, toujours en mouvement et toujours en mutation. Il y a les livres bien sûr, les nouveaux, ceux qui sont en rayons depuis plus longtemps... Mais il y a tous le reste. Or l'année 2015 pourrait être riche de changements.

    Et pour commencer il y a une pérennisation des nouveaux horaires. Ratatosk librairie est donc les après-midi du mardi au samedi ainsi que le samedi matin (en dehors des éventuelles congé, bien sûr). Et pour tout savoir c'est ICI !!

    Mais il n'y a pas que ça. Des soirées littéraires vont être organisé à partir de mars, tous les troisièmes vendredi du mois, et en collaboration avec l'atelier d'art "La Taupinière". La première se fera en collaboration avec les éditions Sudarènes.

    Il y aura aussi la seconde édition du salon littéraire jeunesse de Callian qui doit se dérouler le quatrième weekend de mai.

    Il devrait aussi y avoir l'organisation du salon de Tourrettes, premier dimanche d'août.

    Je voulais encore vous signaler la reprise de la librairie du Château à Fayence. Dans une ambiance parfois morose, il est bon d'assister à une naissance. François, mon collègue est très sympa et nous souhaitons  travailler en bon intelligence. Nous pensons tous deux que deux libraires sur le canton de Fayence n'est pas une concurrence mais un enrichissement.

    Et j'ai gardé le meilleur pour la fin, quand on parle de naissance, Ratatosk doit éditer, cette année cinq titre jeunesse : Le Distributeur de Rêve (Marie Tibi et Magalie Sobczak), Les sœurs Double Pépin (Linda Conchaudron et Ursula Dejean), Péril à Groix (Moon et Vanessa Bernard), Basile et Marceau (Thubault Marthi et Vincent Prou) et un album de dessin (qui n'a pas encore de titre) avec Galka. On bosse... on bosse zzz (oups !) glasses

    Bonnes lectures à tous

     

    Crédit image : Jean Le Tavernier [Public domain], via Wikimedia Commons

    Pin It

    votre commentaire